Lingala

Le lingala est aujourd’hui largement répandu, en Congo-Kinshasa (RDC) et au Congo-Brazzaville, où il est devenu une langue régionale, largement utilisée dans les médias, l’armée, les discours officiels, mais également dans la chanson populaire. Outre le français, c’est l’une des quatre langues nationales du Congo-Kinshasa, à côté du Kikongo, du Swahili et du Tshiluba. Le lingala a progressivement supplanté le Kikongo à Kinshasa, où ce dernier était pourtant la langue véhiculaire d’origine.

Le succès et l’expansion du lingala au cours de la seconde partie du xxe siècle, et en particulier à l’époque du Zaïre, sont notamment dus au fait qu’il a été largement promu par Mobutu Sese Seko, natif de la région lingalaphone. Le lingala fut notamment la langue principale de l’armée zaïroise, et aujourd’hui elle l’est aussi de l’Armée congolaise malgré le swahili apporté par Laurent-Désiré Kabila vers 1997.

C’est aussi la langue dans laquelle chantent de nombreux artistes originaires ou installés à Kinshasa, et exportant leur musique internationalement, tels Papa WembaKoffi OlomidéJB MpianaWerrasonFally Ipupa, ou encore Ferré Gola.

Wikipedia