Affaire Gladys LOKOLONGA: Explication!

Cette histoire qui a bouleversée la communauté Congolaise, cela se passe à Kinshasa où une femme Michelle KALETA KOMOYA OMBA habitant en Belgique en voyage à Kinshasa tend un piège à la maîtresse de son mari Gladys LOKOLONGA en l’invitant à la maison et se faisant passer pour celui-ci (Tony’SON Katela)

Gladys arrive et elle est séquestrée, matée par Michelle qui a fait preuve  d’une grande barbarie, battant, déshabille en mettant à nue la jeune Gladys puis humiliée en direct sur les réseaux sociaux dont la vidéo circule sur la toile; la jeune fille a été enfermer pendant deux jours dans une pièce de la maison, isolée du monde extérieur,  où elle recevait continuellement des menaces parfois même avec un couteau, sans nourriture, seulement quelques fois de l’eau à boire pour se désaltérer, sans se laver.

Il a fallut l’intervention du grand frère de Michelle qui est venue à la rescousse de Gladys lorsqu’il a été mis au courant de la situation.

Il faut précisé que la relation de Gladys et Tony’son n’est plus d’actualité depuis le mois d’avril 2018 et n’a durée qu’une histoire de un mois; c’est lorsque Michelle découvre des vielles messages qu’elle prend l’initiative d’aller commettre ces méfaits.

un mail a été envoyé à la sûreté de Belge par l’activiste YMM et Gladys à porté plainte contre la  femme de Tony.

Une autre vidéo apparue récemment, on voit Michelle demandant pardons à Gladys, aux hommes et femmes Congolaise, qu’elle reconnait ses torts et accepte de faire de la prison, mais elle estime qu’elle à aussi ses raisons qui l’a poussé à faire ainsi et demande à être écouter.

A l’heure où nous célébrons encore la remise du Prix Nobel de la Paix à notre cher Dr Denis Mukwege, cette triste histoire vient encore de rajouter une couche. 
Les violences faites à la femme sont inacceptables, et plus graves encore quand elles sont commises par une autre femme!

Une affaire qui va encore faire couler beaucoup d’encre et qui ne restera probablement pas sans suite, dont nous suivrons de plus près…

(Source: Kasaflo.net)