Décès Papa Olangi : Kabila instruit le gouvernement d’organiser des obsèques dignes

Joseph Kabila se dit très affecté par la mort de Joseph Olangi. Promettant son implication personnelle dans l’organisation des obsèques, il a instruit le gouvernement de s’associer à la famille du défunt en vue de l’organisation des funérailles qui honorent la mémoire de l’illustre disparu, à en croire son message des condoléances adressé à la famille de l’apôtre et évangéliste international Olangi Joseph-Ezechiel ainsi qu’à tous les fidèles du Combat Spirituel au pays et à travers le monde.

Rappelons que le pasteur Joseph Olangi N’koy est président de la Fondation Olangi Wosho. Il est décédé ce dimanche 1er octobre à Johannesburg en Afrique du Sud.

Joseph Olangi était l’époux de Madame Elisabeth Wosho, plus connue sous le nom de Maman Olangi. Tous les deux dirigent le Ministère chrétien du combat spirituel. Il est co-fondateur et président de la Fondation Olangi-Wosho depuis le 01/11/1993.

Né le 14 août 1948 à Lodja, Joseph Olangi est détenteur d’un diplôme d’ingénieur civil-physicien de l’Université Catholique de Louvain en 1974. Il a été administrateur délégué, directeur général de BRIC International depuis le 7 octobre 1996, directeur du département organisation et contrôle à la SNEL du 16/01/95 au 30/08/1995.

Aux yeux du couple Olangi, le diable est au centre de tout : il est responsable de tous les maux de la société dont, bien entendu, la pauvreté, le chômage, la stérilité et le célibat. Et pour s’en délivrer et combattre tous ces liens, le jeûne et la prière sont recommandés aux fidèles.
Times / MCN

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*