RD Congo: échec des négociations menées par les évêques sur le partage du pouvoir

Les participants au « dialogue national inclusif » mené à Kinshasa ont échoué à conclure un accord global de sortie de crise en République démocratique du Congo (RDC) avant la date butoir fixée par les évêques congolais, rapportent dimanche plusieurs médias.

Le constat de cet échec a été dressé samedi soir par le président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco), Mgr Marcel Utembi, devant les négociateurs des différentes composantes – la Majorité présidentielle (MP, qui soutient l’action du président Joseph Kabila), une large frange de l’opposition et la société civile – réunis au centre interdiocésain de Kinshasa.

« Il y a encore désaccord sur le mode de désignation du futur Premier ministre, le rôle de la Cenco dans la transition, le chronogramme et l’affectation des ministères. Tenant compte de ces questions qui restent ouvertes, la signature des délégués pourra se tenir plus tard », a affirmé Mgr Utembi, cité par le site d’informations Actualite.cd.

Selon l’envoyée spéciale permanente à Kinshasa de Radio France Internationale (RFI), Sonia Rolley, les évêques ont cherché en vain à rencontrer le président Kabila dans l’espoir de lever quelques obstacles à la conclusion d’un « arrangement particulier » destiné à mettre en oeuvre un accord de partage du pouvoir conclu le 31 décembre.

Le Rassemblement, une large coalition de partis d’opposition, a imputé la responsabilité de la non-signature à la Majorité.

rtbf

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*