L’ex-journaliste de la RTBF Frédéric François est décédé

Frédéric François a été tour à tour journaliste politique, sénateur social-chrétien, restaurateur, écrivain et reporter international. C’était ce qu’on appelait un journaliste accrocheur, incisif et précis dans ses interpellations du monde politique. Il était redoutable à la sortie du 16 rue de la Loi pour les ministres engoncés de l’époque. A l’heure où le costume était encore à queue de pie, Frédéric François bondissait à l’improviste et bousculait les usages pour avoir la réponse aux questions de l’époque : la crise communautaire, les difficultés sociales et industrielles, les soubresauts politiques.

« Journalisme dérangeant »
Il aimait tant la politique qu’il voulut y goûter à son tour, pendant une douzaine d’années. Ce fut en tant que sénateur PSC (le futur cdH) qu’il tenta d’imposer sa griffe de parlementaire aux débats sur la scission du pays. Et c’est à cause d’un manque d’écoute de ces parlementaires par les partis politiques qu’il décida en 1987 de revenir à ses amours journalistiques, cette fois en politique internationale. Ses interviews du Maréchal-Président Mobutu du Zaïre (la future République Démocratique du Congo) étaient à chaque occasion, des événements très suivis.

A la rédaction du journal télévisé, il fut aussi éditeur et nombre des journalistes actuels sont passés dans les pattes, fines et nerveuses de Freddy François pour qui l’exactitude des faits, la précision de l’analyse et la roublardise de la question honorait un « journalisme dérangeant », titre de son dernier ouvrage.

La RTBF présente à sa famille, à ses proches et à ses collègues ses plus sincères condoléances.

rtbf.be

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*