RDC : Des dizaines de jeunes arrêtés à Masina

Ils ont hué le cortège du président quand celui-ci se rendait dans sa ferme de Kingakati et ont visé le convoi avec des pierres à son retour

« Des dizaines de jeunes ont été emmenés par des hommes de la garde républicaine », explique notre témoin. « Ils ont  ramassé tous les jeunes qui leur sont tombés sous la main. » e

Les chiffres varient entre une cinquantaine et cent cinquante jeunes arrêtés. Les trois autres personnes contactées confirment les arrestations « sans ménagement » de jeunes gens qui se trouvaient au bord de la route, dans le quartier populaire de Masina.

Tout a débuté le jour de l’Assomption, le cortège présidentiel congolais a traversé la commune en direction de Kingakati, la ferme du président Joseph Kabila. « Comme toujours, les jeunes garçons ont crié des messages contre le président. Chaque fois, que les véhicules passent par ici, c’est la même chose. Mais plus les semaines passent, plus les jeunes sont nombreux et ne se cachent plus. »

Quelques heures plus tard, le même cortège devait emprunter le même chemin pour rentrer en ville. « Cette fois, en plus des cris, il y a eu des jets de pierres », explique un autre témoin.

La réaction ne s’est guère fait attendre : « Plusieurs véhicules de la garde républicaine sont arrivées dans le quartier. Les hommes en armes sont descendus de leurs véhicules et ont attrapé tous les jeunes qui étaient à proximité. L’opération a été très rapide », raconte un troisième témoin. « Depuis, on sait simplement que ces jeunes gens, dont beaucoup n’ont rien à voir avec les évènements, sont à la prison de Makala. Ils n’ont pas vu de juge, pas d’avocat. C’est une dictature ici. Le pouvoir en place cherche la confrontation, ça ne fait plus de doute ».

afrique.lalibre.be

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*