Réseaux sociaux: la vile rumeur qui enterre l’abbé Malumalu vivant !

Des sources proches du concerné, il ressort que rien de fâcheux n’a jusque-là perturbé le cours normal du traitement du prélat catholique qui poursuit ses soins aux États-Unis d’Amérique où il avait été évacué après sa démission de la Céni.

Encore et toujours la toile est à l’origine de la rumeur ayant déferlé sur Kinshasa ces dernières semaines. Les réseaux sociaux ont explosé avec, en toile de fond, des commentaires en sens divers sur un décès qui n’en était pas un, celui de l’abbé Apollinaire Malumalu. Une certaine presse en mal de sensation en a même profité pour en faire ses choux gras en faisant foi à des sources peu crédibles.

La rumeur, aussi perspicace que jamais, avait ingurgité à l’opinion le décès depuis le 29 février aux États-Unis d’Amérique du prélat catholique. Toute vérification faite, il n’en est rien. La Cénco est même montée au créneau via un communiqué pour démentir la folle rumeur, laissant perplexes de nombreux Congolais face à la palette des informations contradictoires.

Tout était parti d’une photo de l’ex-président de la Céni ayant fait le tour des réseaux sociaux le montrant sur une chaise roulante, complètement défigurée, les yeux hagards et trimballant un physique laminé par la maladie. Sur ce fameux cliché, le prêtre de Butembo paraît affaibli et en perte considérable de poids. Les esprits avertis se sont vite interrogés sur l‘authenticité de cette illustration dans un monde numérique où, à l’aide de Photoshop, tout est sujet à caution. Faisant le lien entre la dernière apparition publique de l’abbé Malumalu coiffé d’un béret, laquelle apparition a donné lieu aux spéculations de tout genre. Beaucoup ont été pris au piège de la manipulation.

La vérité est que le prêtre de Butembo est malade depuis un certain temps. Soigné d’abord en Afrique du Sud après avoir subi une intervention chirurgicale au niveau du crâne, il est allé poursuivre des soins aux États-Unis. Des sources proches du concerné, il ressort que rien de fâcheux n’a jusque-là perturbé le cours normal de son traitement qui poursuit son bonhomme de chemin.

Beaucoup, dans son pré-carré, se sont même dits surpris par l’ampleur qu’avait prise cette vile rumeur au point d’alarmer inutilement la communauté ecclésiastique ainsi que les fidèles catholiques. Originaire du Nord-Kivu, l’abbé Apollinaire Malumalu (né le 22 juillet 1961) avait présidé aux destinées de la Céni pendant l’élection présidentielle de 2006 puis entre juin 2013 et octobre 2015 avant de démissionner pour des raisons de santé.

Alain Diasso
Adiac-Congo

Kasaflo.net via Mediacongo.net

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*