Retour imminent en RD Congo pour Moise KATUMBI!

Le 2 juin dernier, Moïse Katumbi a introduit, via son avocat Maître Dupont-Moretti, une plainte à Genève devant le comité des droits de l’homme.

Ce vendredi, à Paris, M. Katumbi et son avocat ont présenté la réponse qu’ils ont reçue du comité onusien.

Une réponse qui, sans aborder le fond du dossier qui porte notamment sur les atteintes répétées aux droits de M. Katumbi, enjoint la République démocratique du Congo à prendre toutes les mesures nécessaires de manière à assurer que M. Katumbi puisse rentrer au pays  et « participer librement et en toute écurité en tant que candidat à l’éléction présidentielle prévue pour la fin de 2017 ».

La République démocratique du Congo doit prendre toutes les mesures « pour garantir à Moïse Katumbi son droit à la liberté, à la sécurité et pour le protéger contre toute forme d’arrestation ou de détention arbitraire ».

Une décision du comité des droits de l’homme des Nations unies qui fait dire à Moïse Katumbi qu’il va rentrer très prochainement au pays. Son avocat, Me Dupont-Moretti, a ajouté que cette décision onusienne permettait désormais de « saisir la Monusco » pour garantir la sécurité du candidat à la présidence de la RDC, expliqant que les autorités congolaises ne brillent pas  par leur sens du « repect des règles de droit ».

La libre.be

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*