Un rappeur anti-Kabila retrouvé après avoir été porté disparu 4 jours

Un jeune rappeur congolais, Bob Elvis Masudi, opposé au président Joseph Kabila et porté disparu depuis mercredi, a été retrouvé dimanche à Kinshasa en République démocratique du Congo, a appris l’AFP de ses proches.

« Bob Elvis a été retrouvé ce dimanche, libéré par ses ravisseurs qui lui ont pris tout ce qu’il avait sur lui: téléphone, porte-monnaie, habits », a déclaré à l’AFP Willy Kanyinda, le porte-parole de son groupe musical. « Il est très fatigué, mais n’a pas subi de violences physiques lors de sa détention », a ajouté M. Kanyinda, qui a précisé que l’identité des ravisseurs n’était pas connue. « Nous sommes soulagés parce que le pire était à craindre », a déclaré à l’AFP Parfait Matengo, le père du rappeur. Déplacé de guerre de la RDC (1998-2003) ayant fui l’est du pays avec sa famille, Bob Elvis devait présenter son nouvel album qui contient une chanson intitulée « Dégage » dont des extraits sont largement partagés sur les réseaux sociaux. Dans cette chanson, on peut entendre la voix de l’archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo déclarant: « il est temps que les médiocres dégagent », après la répression d’une marche anti-Kabila le 31 décembre 2017 à l’appel d’un collectif des catholiques, qui avait causé la mort de six personnes. Bob Elvis a également composé une chanson dédiée à la mémoire d’un activiste pro-démocratie, Rossy Tshimanga, tué à Kinshasa le 25 février au cours d’une marche à l’appel du même collectif des catholiques. (Belga)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *