Le docteur Mukwege, prix Nobel, dénonce « l’oligarchie prédatrice » au Congo

Prix Nobel de la Paix en même temps que la Yézidie Nadia Murad, le Dr Denis Mukwege a appelé lundi à Oslo le « peuple congolais » à se mettre au travail et à bâtir  « un État où le gouvernement est au service de sa population ».

« Un État de droit, émergent, capable d’entraîner un développement durable et harmonieux, non seulement en RDC mais dans toute l’Afrique. Bâtissons un État où toutes les actions politiques, économiques et sociales sont centrées sur l’humain et où la dignité des citoyens est restaurée », a déclaré le gynécologue de Bukavu dans un discours extrêmement fort.

Cette paix « passe par le principe d’élections libres, transparentes, crédibles et apaisées », a-t-il ajouté. Des élections pour remplacer le président Kabila sont prévues ce 23 décembre en République démocratique du Congo.

Evoquant son combat pour « réparer » les femmes et enfants victimes de violences sexuelles, le médecin congolais a accusé les dirigeants de son pays de s’enrichir sur le dos de la population et à la communauté internationale de « détourner le regard » sur un conflit qui a fait presque « six millions de morts » dans son pays.

« Je viens d’un des pays les plus riches de la planète » a-t-il dit, évoquant les richesses en or, cobalt ou coltan du Congo. « Pourtant, le peuple de mon pays est parmi les plus pauvres du monde ».

« Mon pays est systématiquement pillé avec la complicité des gens qui prétendent être nos dirigeants. Pillé par leur pouvoir , leur richesse et leur gloire. Pillé aux dépens de millions d’hommes, de femmes et d’enfants innocents abandonnés dans une misère extrême… tandis que les bénéfices de nos minerais finissent sur les comptes opaques d’une oligarchie prédatrice », a-t-il dénoncé.

Ch. Ly. via lalibre.be

Laisser un commentaire