Les églises catholiques sonnent pour réclamer la fin du mandat de Kabila en RDC

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a demandé aux églises de faire sonner leurs cloches à 18h et 21h tous les jeudis afin de réclamer la tenue des élections
La Cenco a, en novembre dernier, appelé les Congolais à la prière chaque jour et « à accompagner les cloches par toute sorte de clameur et de vacarme ».

Les évêques catholiques ont, dans leur message, invité les Congolais à sonner la cloche tous les jeudis à partir du 14 décembre 2017 pendant une quinzaine de minutes.

« Des manifestations plus indicatives et déterminantes  » devraient, selon les prélats congolais, être organisées plus tard.

La Cenco, médiatrice au dialogue politique, estime que le président Joseph Kabila a violé l’accord signé le 31 décembre 2016 pour le maintenir au pouvoir jusqu’à l’élection de son successeur.

M. Kabila a, en mars dernier, nommé Bruno Tshibala de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Premier ministre mais sous la contestation d’une bonne frange de l’opposition.

Avec un mandat expiré le 19 décembre 2016, M. Kabila ne devrait pas se représenter pour avoir fait plus de deux mandats à la tête du pays.

La RDC est dans crise pour non-tenue d’élections.

voaafrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *